Airbnb : une fraude détectée à plus de 20 millions de dollars à NYC

0

En quatre ans, une entreprise aurait gagné plus de 20 millions de dollars en louant des appartements de manière illégale via l’intermédiaire de la plateforme Airbnb. La mairie de New York a décidé de porter plainte contre cette entreprise américaine.

Plus de 100 appartements sous-loués

Depuis des années, la mairie de New York (et d’autres grandes villes du monde) mène un combat : elle lutte contre les locations touristiques illégales, principalement sur le site Airbnb. La mairie de New York a annoncé il y a peu avoir déposé plainte contre Metropolitan Property Group (MPG), une entreprise spécialisée dans les locations touristiques, jugées illégales par la mairie de la ville.

Metropolitan Property Group agissait de la manière suivante : elle déposait auprès de propriétaires d’appartements des dossiers de locations sans expliquer qu’elle allait transformer les biens en sous-locations touristiques. Une fois le bien « entre les mains », l’entreprise les mettait en location sur Airbnb à un loyer plus élevé. Un propriétaire d’East Harlem a ainsi porté plainte contre MPG après s’être aperçu que l’appartement qu’il louait 3 225 dollars par mois était sous-loué à 250 dollars la nuit. Le loyer mensuel était ainsi couvert en deux semaines.

Selon le New York Times, la fraude serait importante : entre 2015 et 2018, l’entreprise aurait gagné plus de 20 millions de dollars avec ses sous-locations touristiques. Plus de 130 appartements ont été loués à Manhattan. Ces derniers, répartis dans 35 bâtiments, ont été loués à plus de 76 000 personnes.

Un système qui contourne les lois de New York

Un immeuble complet situé dans le quartier d’East Harlem a été transformé en hôtel clandestin par les fraudeurs. Ces derniers ont également mis en place un système pour dévier les lois de New York et la règlementation du site Airbnb, qui n’a pas détecté la fraude.

fraude airbnb

Pour contourner les vérifications, MPG a créé de fausses identités et adresses mail pour ouvrir plusieurs comptes Airbnb. L’entreprise donnait également des adresses incomplètes ou légèrement faussées.

A New York, louer un appartement entier durant moins de 30 jours est interdit, sauf si le propriétaire est présent en même temps que le locataire. Par conséquent, la mairie de New York a décidé de porter plainte contre l’entreprise MPG et lui réclame, ainsi qu’aux cinq personnes accusées, plus de 20 millions de dollars.

L’organisateur de ce système est Max Beckman, un ancien agent immobilier. Comme il l’a expliqué au New York Times, il estime n’avoir rien commis d’illégal. C’est une première mise en location d’une chambre à coucher en 2012 qui lui a donné envie d’élargir son « offre immobilière ». En 2015, il a même abandonné son poste pour se consacrer pleinement à son entreprise de location sur Airbnb.

Une meilleure transparence demandée à Airbnb

Face à cette fraude, les autorités new-yorkaises mettent la pression sur les sites de location entre particuliers. Une meilleure transparence de la part d’Airbnb est également demandée, comme le rapporte le maire de New York, Bill de Blasio.

Si vous cherchez des solutions d’hébergements à New York, jetez un oeil à nos articles dédiés :

Partager.

Laissez un commentaire